Mosaique Nolla Valencia

    La mosaïque Nolla : tesselle après tesselle, de València au monde entier

    09/06/21 10:23

    Si le septième art a porté les trottoirs à la catégorie des mythes grâce à la route de briques jaunes du Magicien d’Oz, València a eu pendant cent ans un grès cérame précieux qui a créé des tapis multicolores sur les trottoirs du monde entier. Certains brillent encore de toute leur splendeur, d’autres attendent patiemment d’être récupérés. Mais tous ont leur propre identité, partageant un nom et un prénom : la Mosaïque Nolla. 

    Tesselle après tesselle, décennie après décennie, la mosaïque Nolla a ouvert, dans la transition entre le XIXe et le XXe siècle, une voie pour la céramique valencienne originaire de Meliana, une commune de l’Horta nord, tout près de València, au reste de l’Espagne et du monde.  

    Ces tesselles ont composé, pièce par pièce, l’une des références du modernisme valencien. Des géométries qui ont reçu le nom de Miguel Nolla, l’entrepreneur qui a commencé à les fabriquer en 1860 à Meliana. À cette époque, ses matériaux et ses motifs faisaient de la mosaïque Nolla un symbole de distinction. Le passage du temps a transformé ses tapis en céramique en joyaux historiques. 

    MosaicoNolla Valencia 

     

    Qu’est-ce que la mosaïque Nolla ? 

    Les ancêtres des précieuses tesselles sont arrivés en Espagne depuis l’Angleterre, grâce à l’entrepreneur Miguel Nolla, grâce à un privilège de fabrication accordé par la reine Isabelle II d’Espagne.  

    C’est ainsi qu’a commencé à être fabriquée à València la première céramique à haut rendement en Espagne, sous forme de petites pièces colorées en grès cérame mat, de quatre ou cinq centimètres de côté. Elles étaient obtenues en pressant de l’argile pulvérisée et en la cuisant à plus de 1 200 ºC.  

    La Mosaïque Nolla est différente des carreaux de ciment, apparus plus tard. Ils peuvent sembler similaires à l’œil nu, mais leur qualité et leur coût sont inférieurs. Ce sont des pièces composées d’une couche de ciment pigmenté sur une base en ciment. Le tout est pressé et séché à l’air libre. Avec le temps, la surface est polie par l’usure. 

    À l’usine, une équipe créative concevait les motifs des mosaïques et les maîtres mosaïstes passaient des heures à les poser minutieusement. Un mètre carré de mosaïque Nolla peut comprendre environ 600 pièces. 

    Ses qualités et sa production ont représenté une révolution pour la céramique valencienne, allant de pair avec le design et l’innovation industrielle.  
    D’ailleurs, son usine de Meliana disposait de la première ligne téléphonique et du premier réseau électrique de la commune. 

    La famille Nolla a continué à gérer l’entreprise jusqu’en 1920. Par la suite, elle a changé de propriétaire, mais sa célèbre mosaïque a continué à être commercialisée jusque dans les années 1970. 

     

    Le Palauet Nolla (Palais Nolla) 

    À proximité de l’usine se trouve ce qui est aujourd’hui l’emblème de ce joyau moderniste, le Palauet Nolla (Palais Nolla). Une ancienne ferme que Miguel Nolla, et plus tard ses fils, utilisaient pour exposer leurs produits et les montrer aux visiteurs, comme s’il s’agissait d’un « showroom ».  

    Palacio Nolla Valencia

    Après des années à passer de main en main, le Palauet (Palais) a été donné à la mairie de Meliana et en 2010 a commencé un projet de restauration qui est toujours en cours aujourd’hui, avec le cabinet Arae, spécialisé dans le patrimoine et la restauration. Il a ouvert ses portes au public en juillet 2020. 

    Palauet de Nolla Valencia

     

    Aux pieds de la moitié du monde 

    Dans la ville de València, il existe de nombreuses possibilités de découvrir les qualités de la mosaïque Nolla. L’hôtel de ville (Ayuntamiento), le Théâtre principal (Teatro Principal), le bâtiment de la Poste (Edificio de Correos), le Palais de l’Exposition (Palacio de la Exposición), le Marché central (Mercado Central) et de nombreuses façades de maisons du quartier de Cabanyal arborent ce bijou en céramique.  

    À Barcelone, Antonio Gaudí s’est laissé aller à la délicatesse de ces pièces valenciennes, que l’on peut voir dans la Casa Batlló. Également dans la Casa Burés à Barcelone, dans le Palais de la Magdalena à Santander et dans la chapelle de San Francisco dans l’église de Santa Ana de Triana. À Madrid, le palais de Villagonzalo et le palais de Fernán Núñez possèdent ces compositions en céramique. 

    La cathédrale de Buenos Aires, des maisons à Paris et le métro de Moscou font partie de l’univers de Nolla, ainsi que d’autres espaces au Portugal, en Uruguay, au Chili et à Cuba. 

    Mosaico Nolla Cabanal Valencia

     

    La mosaïque Nolla aujourd’hui 

    De nos jours, il n’y a plus de fabricants de mosaïque Nolla, mais il existe des restaurateurs comme le Valencien Salvador Escrivà et un groupe de mosaïstes de Meliana, qui continuent à travailler comme leurs parents et grands-parents, de manière traditionnelle.  

    Il est également possible de trouver des mémentos qui évoquent le passé de ces précieuses tesselles. Des souvenirs tels que les cartes postales et les magnets qu’Atypical Valencia a créés en bois et en papier collé aux broches inspirées par l’ingéniosité des tesselles proposées par le cabinet ARAE.

    Le Centre de recherche et de diffusion de la céramique Nolla (CIDCeN), créé en 2015, conserve plusieurs catalogues originaux de l’époque et une collection de pièces, de dessins et de modèles que les maîtres restaurateurs peuvent consulter pour leurs travaux. Elle permet également de corroborer l’authenticité des pavements et donne des conseils sur la récupération et l’entretien des pièces. 

     

    Carte du monde Nolla 

    Le CIDCeN s’est maintenant lancé dans un nouveau projet ambitieux : suivre la piste de la mosaïque Nolla dans le monde entier.  

    Dessiner une carte numérique de tous les espaces dont les sols ou les surfaces sont recouverts de cette céramique valencienne centenaire, sur une plateforme multimédia ouverte et participative. L’initiative bénéficie du soutien du ministère de la culture et de València capitale mondiale du design 2022 et des conseils du cabinet ARAE.  

    Afin de retracer et de définir toutes les coordonnées de la mosaïque Nolla, 150 ans plus tard. 

    Palacio_Nolla_Valencia (37)

    Foto: Arae Patrimonio & Visit València.

    Culture

    Nueva llamada a la acción

    Suivez-nous